c

CHIMIOTHERAPIE

Suivant le protocole de chimiothérapie, la perfusion se déroule sur plusieurs heures au sein du service de chimiothérapie ambulatoire, mais peut également se poursuivre au domicile sur 24h ou 48h, plus rarement sur plusieurs jours.

Afin d'alléger cette prise en charge au domicile, un diffuseur (système actif discret ne nécessitant aucune source d'énergie, rangé dans une petite sacoche maintenue à la taille) est rempli sous l'égide de la pharmacie de l'établissement, et branché au patient sur son cathéter veineux (chambre implantable ou PICC Line). En fin de perfusion, ce diffuseur sera ensuite retiré au domicile du patient par son infirmièr(e) libéral(e) conformément aux pratiques de soins recommandées et formalisées dans le classeur de liaison lien sur site A'Dom.

A'Dom fournit le matériel nécessaire à la préparation du diffuseur en établissement, sa  pose dans le service de chimiothérapie ambulatoire et à la dépose du diffuseur au domicile du patient par l'infirmière libérale. Le choix de l'ensemble des dispositifs et matériels associés a fait l'objet, à chaque étape (préparation/pose/dépose), d'une réflexion approfondie avec les professionnels concernés (préparatrices en pharmacie et pharmacien, infirmiers du service de chimiothérapie et infirmiers libéraux, afin de répondre à leur préoccupation tout en sécurisant le soin sur ces produits cytotoxiques et apportant le maximum de confort au patient. Modes opératoires et informations patient ont également été élaborés afin d'assurer cette continuité de prise en charge de la clinique jusqu'au domicile.

A'Dom garantit également un appui technique auprès des professionnels (établissement comme libéraux) en cas de questionnement sur l'utilisation sur le matériel comme sur des effets secondaires du traitement. Un dispositif de surveillance pour tout dysfonctionnement sur le matériel a été mis en place. Il incite chaque professionnel à retourner auprès de notre service qualité  tout élément mettant en cause la perfusion qualitative et optimale du traitement, mais également sa préparation au sein de l'établissement. Toute problématique de matériovigilance est ensuite dirigée et traitée auprès du fournisseur concerné.